Mise à jour le 20 mars 2022
Page en cours d'élaboration...

  • Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS)
    L’ANRS | Maladies infectieuses émergentes, créée le 1er janvier 2021, est une agence autonome de l’Inserm. Elle a pour missions l’animation, l’évaluation, la coordination et le financement de la recherche sur le VIH/sida, les hépatites virales, les infections sexuellement transmissibles, la tuberculose et les maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes (notamment les infections respiratoires émergentes, dont la Covid-19, les fièvres hémorragiques virales, les arboviroses).
  • Alliance FRancophone des Acteurs de santé contre le VIH (AFRAVIH)
    Créée en 2009, l'AFRAVIH a pour ambition, dans la suite de la première conférence francophone de lutte contre le VIH, initiée à Montréal dès 2001, de rassembler les acteurs et professionnels de santé des différentes communautés engagées dans la lutte contre le VIH dans les pays francophones.
    ​L’AFRAVIH élargit désormais sa thématique aux hépatites virales, et plus largement aux infections virales chroniques et émergentes qui constituent un enjeu phare de la santé mondiale pour les maladies infectieuses.
  • Association Française de Psychologie du Travail et des Organisations (AFPTO)
    Créée en 2006, l’AFPTO a pour objectifs de :
    - renforcer la représentativité nationale de la psychologie du travail et des organisations et faire valoir ses points de vue dans le cadre des décisions qui pourraient être prises concernant ce domaine dans tous ses modes d’exercice ;
    - être un porte-parole privilégié des professionnels œuvrant dans le domaine de la psychologie du travail et des organisations ;
    - informer, promouvoir et développer la psychologie du travail et des organisations dans la cité selon les valeurs de respect de la déontologie et de respect de l’homme au travail ;
    - valoriser la recherche dans cette discipline ;
    - accroître la visibilité de l’enseignement et développer la formation continue en psychologie du travail et des organisations ;
    -être un trait d’union avec le monde du travail.
  • Association francophone de psychologie de la santé (AFPSA)
    L’AFPSA a pour objet de concourir au développement des études, des recherches, des formations et des pratiques en psychologie de la santé ; de promouvoir la psychologie de la santé comme domaine de spécialisation de la psychologie et de favoriser une approche pluridisciplinaire du domaine la santé par la collaboration avec des représentant.es de disciplines et de professions voisines, ainsi qu’avec d’autres partenaires en France et à l’étranger.
  • Association pour la Diffusion de la Recherche Internationale en Psychologie Sociale (ADRIPS)
    L’ADRIPS est une société savante sans but lucratif dont les missions sont celles d’une société savante de chercheur.es, enseignant.es-chercheur.es, doctorant.es, étudiant.es avancé.es, praticien.nes de la psychologie sociale : édition d’une revue scientifique, aide à la constitution de réseaux scientifiques, organisation de colloques et forum, diffusion de la recherche fondamentale et appliquée, en particulier au sein de la francophonie.
  • Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA)
    Le CLARA encourage et soutient la recherche sur le cancer de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Il fédère les chercheur.es académiques, clinicien.nes et les industriel.les de la région. S’inscrivant dans une mesure du plan cancer en 2003, le CLARA est au service d’une stratégie régionale, nationale et internationale de lutte contre le cancer. Son objectif est le transfert rapide des découvertes vers les patient.es ainsi que la valorisation économique de la recherche. Également, la recherche en sciences humaines et sociales et santé publique occupe une place grandissante, considérant ainsi le patient au cœur de la Recherche.
    Le CLARA s’engage auprès de l’ensemble des acteur/trices du réseau pour favoriser leur décloisonnement et les collaborations. Ainsi, il accompagne les projets de recherche par le biais d’offres de services structurées et élaborées en adéquation avec leurs besoins.
  • Conseil national du sida et des hépatites virales (CNS)
    Le Conseil national du sida et des hépatites virales donne un avis sur les questions de société posées par le VIH/sida, les hépatites virales chroniques et les infections sexuellement transmissibles.
    Il est consulté sur les programmes et plans nationaux de santé et les programmes d’information, de prévention et d’éducation pour la santé, établis par le Gouvernement et les organismes publics.
    Ses travaux sont adressés aux pouvoirs publics et à l’ensemble des acteur/trices concerné.es.
  • GIS Institut du genre
    Le groupement d’intérêt scientifique Institut du Genre est un groupement réunit une trentaine de partenaires institutionnels. S’appuyant sur des UMR et des équipes explicitement engagées dans la recherche sur le genre, il constitue un lieu de coordination, de référence et d’accueil scientifique des recherches françaises sur le genre et les sexualités. Il a particulièrement pour ambition de soutenir la jeune recherche.
  • Groupe d'études sur le travail et la santé au travail (GIS GESTES)
    Constitué en 2011, le GESTES porte la réflexion pluridisciplinaire sur un thème central : le travail.
    Le GESTES favorise le développement d’un véritable réseau dédié aux Sciences Humaines et Sociales. Son programme de recherche a été labellisé en DIM Domaine d’Intérêt Majeur, par le Conseil Régional d’Ile-de-France, en novembre 2011.
    Ses actions sont destinées à soutenir la création d’une dynamique de formation, de recherche et d’innovation, destinée à mobiliser, au service de ces enjeux majeurs l’ensemble des acteurs scientifiques régionaux compétents regroupés en GIS Groupement d’Intérêt Scientifique.
  • Institut national du cancer (INCa)
    L'Institut national du cancer (INCa) est l’agence d'expertise sanitaire et scientifique en cancérologie de l’État chargée de coordonner les actions de lutte contre le cancer. Créée par la loi de santé publique du 9 août 2004, elle est placée sous la tutelle conjointe du ministère des Solidarités et de la Santé d'une part, et du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation d'autre part.
    L’INCa est constitué sous la forme d’un groupement d’intérêt public (GIP) qui rassemble en son sein l’État, les grandes associations de lutte contre le cancer, les caisses d’assurance maladie, les organismes de recherche et les fédérations hospitalières.
  • Réseau RÉFLIS
    Premier réseau francophone de chercheur.es dédié à la littératie en santé, y compris la littératie en santé digitale. Sa mission principale est de comprendre le rôle de la littératie en santé dans la construction des inégalités sociales de santé, un enjeu majeur de santé publique quel que soit le domaine de la santé, tant en termes de prévention que de traitements. C’est ainsi un lieu d’échanges, de circulation d’idées, pour construire des projets de recherche fédérateurs autour des problématiques qui concernent ce rôle de la littératie.
  • The European Health Psychology Society (EHPS)
    La Société européenne de psychologie de la santé (EHPS) est une organisation professionnelle créée pour promouvoir la recherche empirique et théorique et les applications de la psychologie de la santé en Europe ainsi que l'échange d'informations liées à la psychologie de la santé avec d'autres associations à travers le monde.
  • The International Society of Critical Health Psychology (ISCHP)
    L'ISCHP est une société consacrée au débat sur les idées critiques au sein de la psychologie de la santé et au développement de nouvelles méthodes de pratique de la psychologie de la santé. Ses membres utilisent couramment méthodes qualitatives et méthodes de recherche participative pour aborder les problèmes sociaux, politiques et culturels de psychologie de la santé.